FÉRUS 2023

Projet collectif : TRI’CROCHETE les Férus !

Du Yarn bombing, ou tricot urbain à Charlieu

Les bénévoles au cœur du projet et un exemple de sculpture de vache « yarn bombed »

Dans le cadre des Férus 2023, une équipe de bénévoles lance un projet de tricot/crochet urbain.

Il s’agit d’engager des férus de tricot dans la confection de pièces (carrés, rectangles) de toutes les couleurs, qui seront dans un second temps accrochés au mobilier urbain, aux arbres, et aux installations du festival pour les embellir et renforcer la tonalité joyeuse de ces journées dédiées aux arts de rue.

La MJC de Charlieu, organisatrice du festival est porteuse du projet. S’y associe également la Petite Provence, l’EHPAD de Cours la Ville et L’EHPAD de Charlieu. Toute autre structure et/ou individu qui souhaite se joindre à la démarche est le bienvenu !

Dans un premier temps, nous sommes à la recherche de materiel (laine et aiguilles) pour compléter notre stock initial, et donner à cette proposition une dimension de performance. C’est le volume qui démultipliera l’effet de rendu visuel.

Dans un second temps, les carrés, rectangles et patchworks confectionnés pourront être ramenés à la MJC pour être assemblés dans les semaines du mois de Juin 2023 précédant le festival.

Si vous avec du matériel à mettre à disposition de ce projet, n’hésitez pas à l’amener directement à la MJC de Charlieu (Rue du Pont de Pierre). Si vous souhaitez vous lancer dans le projet dès maintenant avec vos propres ressources, n’hésitez pas à la faire savoir, et à nous tenir informés.

Une vache, grandeur nature, sera aussi réalisée sur la base du modèle présenté en photo (fait par Pascale Chassagnon, initiatrice du projet). Cette vache pourra être l’égérie de cette édition 2023.

Contact :

Nicolas Christiaens – Coordinateur Espace de Vie Sociale – MJC de Charlieu

espaceviesociale@mjc-charlieu.fr / 06.56.68.39.42

Le crochet, le tricot et l’aiguille…

Le Yarn Bombing est un mouvement à part entière qui décore le mobilier urbain constitué de lampes, arbres, monuments, ou encore de bancs. En envahissant les rues à l’aide de tricots colorés, le Yarn Bombing revendique une forme de créativité de type « street art » en utilisant l’espace public comme espace d’expression. Entre modernité, créativité et expression, l’objectif est de pouvoir parler librement de notre rapport aux uns et aux autres en y ajoutant une touche de couleurs et d’émotion.

Principe

Le yarn bombing investit la rue en utilisant et en recouvrant le MOBILIER URBAIN d’ouvrages à base de fil : bancs, escaliers, ponts, mais aussi des ÉLÉMENTS DE PAYSAGE NATUREL comme les troncs d’arbre, ainsi que les SCULPTURES DANS LES PLACES ET LES JARDINS.

Histoire

Le mouvement est né en 2005 lorsqu’une artiste américaine, Magda Sayeg, eu l’idée de recouvrir la poignée de la porte de sa boutique de laine à Houston, aux États-Unis.

La pratique s’est ensuite largement diffusée, notamment en Europe de l’Est et en Angleterre. C’est en effet à Londres qu’a eu lieu la première aventure de tricot collectif, appelée « Knit the City » (« tricote la ville).

OBJECTIFS  :

* Créer un projet collectif « Férus » sur l’ensemble du territoire : intergénérationnel et culturel

* Susciter la réaction des passants.

* Habiller les lieux publics en les rendant moins impersonnels, en les humanisant

MOYENS :

Humains : mobiliser de nombreux groupes collectifs et des individuel-les- : EPHAD, ESAT, Groupes scolaires, centres de loisirs, associations diverses, et toutes les personnes passionnées de tricot, crochet, broderie etc.

Matériels :

Autorisation MAIRIE pour recouvrir du mobilier urbain et des éléments naturels.

Cette forme d’art utilise le tricot comme mode d’expression artistique. Une variante issue de la tendance du « street-art » qui s’appuie donc sur les supports urbains et l’utilisation de laine pour sublimer le mobilier urbain.

Appel aux dons pour fournir de la laine et du fil aux créateur-rice-s.

Quelques exemples :